Première réaction des scénaristes 3 : la manif

Publié le par Mangelune

Aujourd'hui place du Trocadéro, pile poil en face de la Tour Eiffel ont manifesté les scénaristes de l'UGS et leurs soutiens (dont quelques wanna be scénaristes comme moi, ça fait de la masse dans le fond de l'écran). L'objectif : soutenir la grève des writers américains et faire entendre notre voix alors que les chaînes hexagonales envisagent de baisser leurs contributions à la fiction originale française.

Bon un soutien aux scénaristes américains c'est gentil, mais compte tenu du statut du scénariste ici c'est un peu comme si les ouvriers d'un pays pauvre s'insurgeaient contre les délocalisations en France. Nos homologues américains, par le biais de l'obligation de syndicalisation, ont un pouvoir dont on ne rêverait même pas ici. Le but était donc essentiellement d'utiliser le mouvement étranger pour mettre un coup de phares sur la France. Il n'y a aucun mal à ça, mais ça va mieux en le disant.

Edition du lendemain : pas vu de sujet sur les journaux TV hier soir, il paraît qu'ils en ont parlé dans la Matinale de Canal+, j'espère qu'ils le mentionneront ailleurs parce que c'est pas encore brillant. Marc Jolivet était venu nous soutenir (il me semblait bien l'avoir reconnu).

Enfin voici un endroit où trouver des photos de la manif : http://completementmarteau.hautetfort.com/archive/2007/11/29/j-etais-la.html

Publié dans Séries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mangelune 30/11/2007 17:50

Une manifestation était vraiment nécessaire on est d'accords (sinon je serais pas venu hein, le plaisir de me montrer ne va pas jusque là).

En tous cas l'info d'une manifestation mondiale n'a pas été reléguée du tout, surtout pas par les journaux, je l'ignorais donc totalement. Ce qui me fait me dire que ça n'a pas été très relayé hélas.

Antoine Cupial 30/11/2007 16:04

Certes, l'UGS profite du mouvement de la grève de la WGA pour faire passer ses propres revendications, mais il ne faut pas oublier que nous répondions avant tout à la demande de la WGA, qui faisait du 28 Nov une journée d'action mondiale des scénaristes... LEs scénaristes ont manifesté en Allemagne, en Angleterre, au Québec...
Il était tout à fait normal que nous nous associions à la manif.

Ceci dit, nous avons nos propres problèmes, dont les décrets sur la production française (qui ne concernent pas seulement la fiction, mais aussi le dessin animé -la France est le 2ème pays au monde, producteur de cartoon- et le documentaire...).
PArmi les autres problèmes qui nous animent, à l'UGS, il y a plus généralement le respect du métier de scénariste, la rémunération des scénaristes et le statut social... Entre autres !

Il est donc utile, de se faire entendre, même si cela semble "désuet" à certains.