Dialogue 2 : le sous texte

Publié le par Mangelune

Qu'est-ce qu'un bon dialogue ? Si on regarde le chapitre sur les fonctions, un bon dialogue a un ou plusieurs buts : faire avancer l'histoire, donner des informations, caractériser les personnages, apporter des émotions. Il existe néanmoins un autre point essentiel : un bon dialogue doit contenir du sous-texte.

Le sous-texte est la partie immergée de l'iceberg, ce que le personnage ne dit pas mais qu'on peut essayer de deviner. Le sous-texte ce n'est pas ce que le personnage pense et qui ne transparaît en rien dans ce qu'il dit. Si je vous dis brusquement "j'aime le pain" vous ne saurez jamais qu'en fait je pense que les conflits dans le monde m'inquiètent, par contre vous pourrez vous dire qu'en fait je me fous de votre gueule avec ma phrase absurde. Voilà du sous-texte.

Tout le monde ment. Personne ne dit ce qu'il pense vraiment, c'est bien trop dangereux.  Consciemment ou non, les mots que nous prononçons ont un but / une raison, et c'est cela le sous-texte. Le dragueur qui parle de sa passion pour les poètes romantiques ne pense pas aux poètes, il pense à l'effet que cela aura sur sa future conquête. S'il lui dit "j'ai envie de baiser", la fille fuira. Le gamin qui dit à sa mère qu'il aime les bonbons ne veut pas que celle-ci le connaisse mieux mais qu'elle lui en offre. S'il ne dit pas "achète moi un bonbon" c'est parce qu'il préfère que ce soit elle qui le lui propose, pour ne pas passer pour un gosse capricieux et risquer de perdre son amour.

Tout est une question de psychologie. Nous n'aimons pas nous mettre en danger vis à vis de l'autre. Nous n'aimons pas passer pour le méchant. Nous n'aimons pas non plus faire du mal (exemples célèbres : "tu sais je te vois plus comme un ami" ou "ce n'est pas toi, c'est moi"). Nous pouvons même projeter sur l'autres nos pensées honteuses ("tu ne m'aimes pas autant qu'avant") pour ne pas les assumer. Ajoutons à cela le fait que la cible du discours peut le comprendre de travers ("mais pourquoi tu ne m'as pas dit clairement que tu voulais faire l'amour ?").

Pour composer un bon dialogue, il est donc nécessaire de savoir ce que chaque personnage veut et de bien comprendre sa façon de voir les choses pour envisager ses réactions et son angle d'approche. Il faut ensuite s'efforcer de ne pas lui faire dire directement ce qu'il pense, mais de le faire deviner par celui avec qui il converse et le spectateur. Une longue conversation est très difficile à mener car les objectifs des personnages varient au fur et à mesure de la discussion en fonction de ce que l'autre dit et de la façon dont ils le comprennent.

Une tactique consiste donc à écrire un dialogue au départ uniquement sous forme de sous texte ("il essaie de la faire culpabiliser", "elle fait semblant d'être intéressée") pour ensuite le réécrire sous sa vraie forme.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

shenur 15/03/2008 10:26

EST CE QUE VOUS POUVEZ ME FAIRE UN DIALOGUE ENTRE DEUX PERSONNE EX: TINTIN ET HADDOCK SVP

Mangelune 27/03/2008 13:28


Euh sérieusement ?