Séries : la Maison

Publié le par Mangelune

Deuxième article sur les bases des séries. Ici nous parlerons du lieu récurrent que j'appellerai la Maison.

Cette notion exclut toutes les séries de type "road movie" comme Kung Fu, Le Fugitif ou Code Quantum. Ce terme devrait d'ailleurs être remplacé par séries sur l'errance : un (rarement plusieurs) protagoniste va de lieu en lieu (ou d'époque en époque) ; chaque épisode montre un nouveau microcosme avec ses propres tensions, sa propre problématique, notre héros devant dès lors dénouer quelques fils dramatiques avant de pouvoir repartir. Les meilleures séries sur l'errance nous permettent de voir toutes les facettes du personnage principal au fil d'une multitude de situations, mais ne développent pas de liens sur la durée. Par essence, le protagoniste s'offre à nous mais ne change pas, il change les autres mais n'évolue pas.

Dans toutes les autres séries, il y a une Maison, un lieu fixe qui sert de foyer ou de QG aux différents personnages. Ce peut être le domicile familial (Sept à la maison), les bureaux du FBI (X-Files), la bibliothèque (Buffy), l'entreprise ou le domicile-entreprise (Six Feet Under), le bar-restaurant (Dead Like Me), bref un lieu où les personnages pourront se croiser, discuter, étoffer leurs relations, préparer leur mission, etc.

A la différence de l'errance, la série sédentarisée peut se permettre la présence de plusieurs personnages et donc multiplier les possibilités relationnelles. Si le groupe appartient à la même famille, la Maison sera généralement le domicile conjugal. S'il est lié à un job précis, le lieu de travail sera utilisé. L'école sera parfaite pour une bande d'adolescents. Ceux exerçant un boulot plus décalé auront pour Maison un lieu convivial comme un café. L'idée est de trouver le lieu qui réunit tous les protagonistes, un lieu suffisamment ouvert pour leur permettre de s'y rencontrer indépendamment des autres quand ils le souhaitent.

Un cas particulier se révèle particulièrement intéressant, celui du vaisseau spatial. Seul lieu crédible permettant d'héberger une famille entière tout en étant mobile, il permet de moderniser la série sur l'errance en rendant possible les relations sur le long terme. Véritable roulotte géante, le vaisseau spatial est idéal pour explorer des sociétés variées et des situations très particulières sans s'y enfermer. La SF devient dès lors le biais idéal pour traiter du voyage.

Une fois la Maison définie, on trouvera un certain nombre de lieux annexes et périphériques liés souvent à un personnage particulier (son domicile, son travail) ou à des thèmes/ambiances bien définis (le cimetière, l'église). Ces lieux sont trop restrictifs pour servir de Maison à l'ensemble des personnages, mais ils permettent par exemple d'établir des discussions beaucoup plus intimes, la Maison étant généralement trop ouverte pour ça. Quelques cas assez rares n'établissent pas une mais plusieurs Maisons (plus fermées donc), s'obligeant à jongler entre les différents lieux et protagonistes pour garder un semblant de crédibilité.

Issue des restrictions budgétaires inhérentes à la série, la mise en place du principe de Maison a permis de rentabiliser une partie des décors. Cette nécessité financière a alors entraîné une conséquence scénaristique en renforçant l'aspect familial du genre, chaque groupe formant finalement un microcosme aux relations dynamiques.

Publié dans Séries

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article